Dysfonction érectile
Qu'est-ce que la dysfonction érectile?

Elle consiste en " la difficulté ou l'incapacité, persistante ou récurrente, d'atteindre et/ou maintenir une érection suffisante pour l'activité sexuelle".

 

La dysfonction érectile (DE) est une maladie fréquente responsable d'une dégradation de la qualité de vie.

Quelle est sa fréquence ?

 

La prévalence de la DE peut être évaluée à 20-45 % et son incidence en occident à 25-30 nouveaux cas pour 1000 habitants par an.

La prévalence de la dysfonction érectile augmente nettement  avec l'âge. 

Pour les hommes de moins de 40 ans, la prévalence est comprise entre 1 et 9 % ;

entre 40 et 49 ans, la prévalence demeure généralement inférieure à 15 % ; 

entre 50 et 60 ans, la prévalence est 20 et 30 % ;

entre 60 et 70 ans la prévalence est comprise entre 30 et 40 % ;

au-delà de 70 ou de 80 ans, la prévalence est très élevée entre 50 et 100 %.

Causes

Une érection dépend de l'afflux de sang dans le pénis, qui est déclenché par une stimulation sensitive et mentale.

Cette érection est le résultat d’une interaction complexe de facteurs endocrines, psychologiques, neurologiques et vasculaires.

Plusieurs facteurs peuvent causer une dysfonction érectile.

Par exemple une carence en hormones, l’ artériosclérose, une maladie cardiovasculaire, l’hypertension, le diabète, des troubles psychiques (comme la dépression par exemple), les effets secondaires d’un médicament, ou encore la consommation excessive d’alcool ou de nicotine.

Des maladies du système nerveux peuvent aussi être une cause de troubles érectiles. 

Traitement

Nous établissons une série d’étapes permettant la réalisation d’un diagnostic efficace qui facilite la planification du traitement ultérieur.

 

Comme les causes de dysfonction érectile sont nombreuses, un diagnostic précis doit être posé avec l’aide d’une consultation médicale spécialisée combinée avec un examen clinique complet. 

 

Les différents traitements disponibles sont appliqués de manière échelonnée et, pratiquement dans tous les cas, des relations sexuelles peuvent à nouveau avoir lieu. 

 

 
Un nouveau traitement NON invasif
de la dysfonction érectile

 

Ondes de Choc à Faible Energie (Linear Shockwave Therapy LSWT) 

La thérapie par ondes de choc s'est avérée être un traitement très efficace dans la prise en charge de la dysfonction érectile, problème répandu qui touche de nombreux hommes aujourd'hui, surtout après un certain âge.

 

La thérapie par ondes de choc a été développée au cours des 10 dernières années. 

 

Cette thérapie a été utilisée avec succès dans le traitement de la dysfonction érectile (DE) d'origine vasculaire. 

 

C'est-à-dire dans la forme la plus fréquente de dysfonction érectile chez les hommes de plus de 40 ans, juste au moment où la dégénérescence endothéliale commence à se produire avec d'autres facteurs de risque tels que l'hypertension artérielle, le diabète et certaines habitudes telles que le tabagisme ou l’excès d’alcool.

 

La thérapie par ondes de choc de faible intensité se positionne comme l'un des traitements les plus récents, les plus sûrs et les plus efficaces contre la dysfonction érectile chez les hommes souffrant de problèmes vasculaires.

L'Association Européenne d'Urologie (EAU) recommande dans ses guidelines depuis 2013 l'utilisation de cette technologie.

 

 

Les effets thérapeutiques des ondes de choc

 

La thérapie par ondes de choc linéaires de faible intensité (LSWT) a été développée pour permettre d'optimiser l'impact des ondes de choc et d'adapter son utilisation à l'anatomie du corps et des racines du pénis.

 

Nous avons à disposition le générateur électromagnétique le plus puissant du marché conçu spécialement pour l’usage andrologique. Sa zone multi-focale linéaire unique, de 70mm par 40mm, permet une couverture totale de l'organe et donc une efficacité clinique optimale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En effet, l'impact des ondes créé un réchauffement des tissus qui va stimuler une réponse intra et extra cellulaire, s'accompagnant d'une création de protéines ENOS, VEGF et PCNA, déclenchant ainsi l’angiogenèse.

 

Les ondes de choc de faible intensité sont ainsi utilisées depuis de nombreuses années dans différents domaines médicaux comme l'orthopédie ou la cardiologie.

 

 

Depuis 2005, de nombreuses recherches cliniques ont montré la capacité des ondes de choc à améliorer la vascularisation myocardique dans des modèles de coronaropathie.

Les ondes de choc sont des ondes acoustiques dont les amplitudes de pressions élevées surviennent très rapidement.

 

Elles se propagent dans l'eau ou les tissus mous de la même façon que des ultrasons, sans effet thermique.  

 

Les ondes de choc sont générées par un générateur électromagnétique, et sont appliquées sur les racines des corps caverneux et les tissus érectiles adjacents du penis. 

 

L'application des ondes de choc de faible intensité actionne un mécanisme naturel de réparation du tissu érectile.

 

Elles favorisent l'amélioration de la circulation sanguine en développant de nouveaux vaisseaux sanguins au sein des tissus érectiles. Ce phénomène, appelé angiogenèse, va permettre d'améliorer significativement l'hémodynamique du pénis, en revascularisant les corps caverneux. 

 

Cette revascularisation permet le retour d'une réponse érectile lors d'une stimulation sexuelle, corrigeant ainsi la dysfonction érectile.

 

On assiste à une amélioration de la circulation sanguine à court terme grâce à un phénomène de vasodilatation qui accroît la circonférence des vaisseaux sanguins (artères et veines) ; l’irrigation est alors plus fluide et abondante.

 

Grâce aux ondes de choc de faible intensité appliquées sur le pénis, on constate également à moyen et long terme la migration de cellules souches, au niveau de la paroi interne des vaisseaux sanguins, ce qui va consolider le phénomène de réparation des vaisseaux.

 

Des études scientifiques ont été menées pour déterminer les effets des ondes de choc de faible intensité sur les tissus du corps et il a été conclu que ce type de thérapie médicale a une grande capacité à favoriser l'irrigation sanguine, les processus d'approvisionnement en sang, la formation de nouveaux réseaux vasculaires (ou de nouveaux vaisseaux sanguins) et avec eux, l'équilibre chimique des substances organiques. 

 

Ce traitement produit également une augmentation significative du pourcentage de fibres musculaires lisses. Ceci est capital, puisque l'augmentation de ces fibres favorise la dilatation artérielle (plus grande arrivée du sang) et la relaxation des sinusoïdes (stockage plus important).

Les deux mécanismes sont fondamentaux pour obtenir une bonne rigidité.

 

La thérapie par ondes de choc :

 

  • Favorise la formation de nouveaux vaisseaux sanguins (capillaires)

  • Améliore les mécanismes de relaxation de l'endothélium vasculaire

  • Favorise l'entrée du sang dans le pénis

  • Stimule le stockage du sang  

 

Tout cela conduit à obtenir une rigidité pénienne adéquate.

 

 

Candidats au traitement

 

Les patients présentant une dysfonction érectile (DE) d'origine vasculaire.

 

Le traitement est également approprié aux patients présentant une contre-indication ou des effets secondaires aux IPDE5 (type Viagra®, Cialis® ou Levitra®).

 

C'est un traitement qui convient aux patients répondeurs aux IPDE5 mais qui ne sont pas satisfaits des résultats obtenus. La thérapie par ondes de choc linéaires de faible intensité (LSWT) permet d'amplifier les effets des IPDE5. 

 

De plus, les patients qui n'étaient plus répondeurs aux IPDE5 en début de traitement le redeviennent généralement en fin de traitement.

 

La thérapie par ondes de choc linéaires de faible intensité (LSWT)   est le traitement idéal pour les patients qui recherchent une médecine naturelle sans pharmacothérapie.

 

La thérapie par ondes de choc linéaires de faible intensité (LSWT)   peut convenir également aux patients diabétiques, aux fumeurs sévères ou aux personnes qui ont des problèmes artériels et qui ne répondent plus aux IPDE5 oraux ou qui ont eu recours aux piqûres intra-caverneuses. 

 

La thérapie par ondes de choc linéaires de faible intensité(LSWT)  est particulièrement indiqué aux patients souffrant de problèmes cardiaques. 

 

 

La thérapie par ondes de choc linéaires de faible intensité (LSWT)   peut aussi intervenir pour les patients qui présentent un début de maladie de Lapeyronie (IPP). 

 

 

La thérapie par ondes de choc linéaires de faible intensité (LSWT) peut aider à soigner les douleurs péniennes chroniques (CPPS) ou prostatite chronique dans le cas de douleurs péniennes pour les hommes ne souffrant d'aucune infection urinaire visible depuis plus de 3 mois. La douleur peut être présente dans le périnée, les testicules, le pénis, le pubis ou la région de la vessie. 

 

Nous avons à disposition le générateur électromagnétique le plus puissant du marché.  Sa zone multi-focale linéaire unique, de 70mm par 40mm, permet une couverture totale de l'organe et donc une efficacité clinique optimale sans discontinuité, contrairement au point focal produit par les dispositifs traditionnels d'ondes de choc.

 

 

Beaucoup d’hommes, qui avaient besoin de prendre des pilules pour avoir de bonnes érections, ont retrouvé leurs érections après un traitement par ondes de choc (LSWT); ceux qui n’avaient pas répondu aux pilules obtiennent, grâce aux ondes de choc, une bonne rigidité avec les médicaments oraux. 

 

Ces résultats semblent être à long terme, tant que le patient contrôle les facteurs de risque vasculaires (par exemple : arrêter de fumer, le bon contrôle du diabète, de l’hyperlipidémie ou de l’hypertension).

  

Nous recommandons un cycle de 4-6 séances, une par semaine. Dans chaque session hebdomadaire, dont la durée est de 30 minutes, j'applique personnellement 3600 ondes de choc à faible énergie (LSWT).

 

Le traitement est non invasif et ne provoque aucune douleur. il ne nécessite aucune hospitalisation ou anesthésie. Le patient peut regagner son domicile directement après la séance.

 

  

D'après la majorité des études publiées, aucun effet défavorable ou complication n’a été rapporté.

 

Lors de la première visite, vous serez interrogé sur votre état de santé, puis nous effectuerons un examen médical et il vous sera proposé de bénéficier des tests plus spécifiques comme des analyses de sang.

Références:

1- Armando Bechara et al. Twelve-Month Efficacy and Safety of Low-Intensity Shockwave Therapy for Erectile Dysfunction in Patients Who Do Not Respond to Phosphodiesterase Type 5 Inhibitors. Sexual Medicine December 2016 Volume 4, Issue 4, Pages e225–e232  

https://www.smoa.jsexmed.org/article/S2050-1161(16)30042-3/fulltext

2- Zihua Lu et al. Low-intensity Extracorporeal Shock Wave Treatment Improves Erectile Function: A Systematic Review and Meta-analysis. European Urology  February 2017 Volume 71, Issue 2, Pages 223–233

https://www.europeanurology.com/article/S0302-2838(16)30259-7/abstract

3- Eric Chung et al. Evaluation of clinical efficacy, safety and patient satisfaction rate after low‐intensity extracorporeal shockwave therapy for the treatment of male erectile dysfunction: an Australian first open‐label single‐arm prospective clinical trial  01 April 2015. BJU International.

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/bju.13035

4- Anne B. Olsen et al. Can low-intensity extracorporeal shockwave therapy improve erectile dysfunction? A prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled study. Scandinavian Journal Of Urology Volume 49, 2015 - Issue 4 Pages 329-333.

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.3109/21681805.2014.984326

5- Yoram Vardi et al.  Does Low Intensity Extracorporeal Shock Wave Therapy Have a Physiological Effect on Erectile Function? Short-Term Results of a Randomized, Double-Blind, Sham Controlled Study.  Journal of Urology  Volume Issue 5 May 2012 Page: 1769-1775 2012

 https://www.auajournals.org/doi/10.1016/j.juro.2011.12.117

6-  Pelayo-Nieto et al . Linear shock wave therapy in the treatment of erectile dysfunction. Actas Urol Esp. 2015  Sep;  39(7):456-9.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25724753

 

7-  Yoram Vardi et al . Can Low-Intensity Extracorporeal Shockwave Therapy Improve Erectile Function? A 6-Month Follow-up Pilot Study in Patients with Organic Erectile Dysfunction. European Urology 58 (2010) 243 

https://www.europeanurology.com/article/S0302-2838(10)00304-0/abstract

8- Ilan Gruenwald et al . Low‐Intensity Extracorporeal Shock Wave Therapy in Vascular Disease and Erectile Dysfunction: Theory and Outcomes. J. Sex Med.   July 2013 Volume 1, Issue 2, Pages 83–90

https://www.smr.jsexmed.org/article/S2050-0521(15)30070-6/fulltext

9- Ilan Gruenwald et al. Low‐Intensity Extracorporeal Shock Wave Therapy—A Novel Effective Treatment for Erectile Dysfunction in Severe ED Patients Who Respond Poorly to PDE5 Inhibitor Therapy.  J. Sex Med.  January 2012 Volume 9, Issue 1, Pages 259–264

https://www.jsm.jsexmed.org/article/S1743-6095(15)33720-6/fulltext

Nouveaux traitements

Dysfonction Erectile

Thérapie Révolutionnaire 

Ondes de Choc à Faible Energie

Courbure du pénis

Micro-chirurgie de l'infertilité masculine

Clinique de l'Homme

Dr. Saldarriaga

 

Les hommes sont beaucoup moins portés à consulter un médecin que les femmes. 

 

C’est avec beaucoup de respect de la confidentialité que nous nous occupons de l’exploration et la prise en charge de problèmes de santé masculins.

 

Une expertise et une mise à niveau continue de nos connaissances ainsi qu’une approche pluridisciplinaire nous permet d’offrir les traitements les plus modernes basés sur les dernières découvertes médicales et scientifiques.

Clinique de l'Homme

Dr. Saldarriaga

Avenue Jules-Crosnier 8
1206  Genève  Suisse
Tél. +41 22 347 30 49
Fax +41 22 347 30 71

Lun -  Ven      8h00 - 16h00
Sam - Dim     Fermé

    J. SALDARRIAGA, 2018  All rights reserved